Fiche détaillée

Gestion durable de la flore adventice des cultures

  • Auteur(s) : QUAE
  • Référence : Q188
  • ISBN : 978-2-7592-2818-8
  • Date : 24/12/2018
  • Nombre de pages : 354
  • Prévente
  • Prix : 35 € TTC
  • panier
    • augmenter la quantité
    • réduire la quantité

La gestion de la flore adventice fondée majoritairement sur l’utilisation des herbicides est remise en question avec le modèle agricole intensif. Sous la pression de la société civile, les pouvoirs publics incitent le monde agricole à développer des modes de production plus durables, moins dépendants de la chimie.
Cet ouvrage collectif explore des voies de gestion de l’enherbement intégrant tous les enjeux environnementaux.
Il présente l’état des connaissances actuelles sur la biologie des plantes adventices, la diversité des techniques de gestion et les processus de régulation naturelle.
Il est structuré en trois parties portant respectivement sur les connaissances de base en malherbologie, la description des techniques de gestion durable de la flore adventice et diverses études de cas.
L’ouvrage reflète la pluralité des points de vue sur la flore adventice qui s’explique par la diversité des disciplines concernées et par les divergences de perception des effets négatifs ou bénéfiques de ces plantes sauvages des champs.
C’est l’une des richesses de ce livre.
Il s’adresse aux étudiants et enseignants de la filière agricole, ainsi qu’aux agriculteurs et aux prescripteurs du développement agricole qui pourront y trouver un ensemble d’informations utiles au quotidien.

Réagissez !

Note globale :
  • (Aucun vote)
Commentaires
  • 07/03/2019Chene
    Excellent le commentaire de Mr ou Mme Vadorin, pourquoi pas revenir aux bonnes pratiques ancestrales : exploitation avec du bétail pour fournir en partie un bon engrais (dans beaucoup de villages on estimait la fortune d'un paysan à l'importance du tas de fumier devant sa ferme), on pourrait reprendre le travail de binage-désherbage manuel ou semi-mécanique (travail que j'ai effectué chez un maraicher pendant plusieurs mois dans les années 70). On disait à l'époque "l'agriculture manque de bras". il y en a des bras qui ne demanderaient qu'à travailler !
  • 07/03/2019ELLERBACH
    Réponse à VADORIN. Mon Grand père aussi cultivait comme le vôtre ! En vendant une douzaine d’œufs il pouvait s'acheter une paire de chaussure de luxe! Avec 8 ha et 12 Vaches il vivait aisément, et aujourd'hui ? Aujourd'hui un agri doit nourrir plus d'une centaine de personnes . Je vous invite à travailler comme votre grand père ,ne serai-ce que une semaine!!
  • 07/03/2019Chene
    Excellent livre plein d'espoir sur une agriculture raisonnable
  • 06/02/2019Bodet
    SUPERBE LE MESSAGE PRECEDENT rien à redire oui la France à ce rhytme va être anéantie par les pays voisins il faut les mèmes règlements pour toute l europe
  • 06/02/2019LORY
    une sociétée civile ???? qui sont ces gens ?? a cet allure la pauvre france déja trés endettée socialement va en plus devoir importer sa nourriture bientot !!!
  •   | Page 1 / 2 | Suivant

Merci de vous identifier pour commenter et noter cet article